parallax background
 
 
 
4 June 2020

#5. Protocole à l’opéra

L’activité reprend prudemment dans les coulisses de l’Opéra national du Rhin suivant un protocole strict de distance physique et masquée. A Strasbourg et à Mulhouse, les répétitions s’organisent en contournant ce handicap. Tous séparés mais ensemble, les chanteurs comme les danseurs révisent leurs gammes et leurs mouvements, pendant que le plateau sort doucement du noir et du silence © Klara Beck / Light Motiv
28 May 2020

#4. Un élan vital

La reprise des classes provoque des scènes surprenantes où les professeurs et l’administration rivalisent d’imagination pour plaire aux élèves, leur faire accepter les nouvelles mesures sanitaires. Une visière devient la coiffure d’une squaw, le marquage au sol ressemble à une marelle, et les masques sont portés par des pirates. Combien de temps encore à déjouer ainsi les gestes barrières et l’inquiétude probable des enfants ? ©Thierry Thorel / Light Motiv
24 May 2020

#3. À l’école masquée

La reprise des classes provoque des scènes surprenantes où les professeurs et l’administration rivalisent d’imagination pour plaire aux élèves, leur faire accepter les nouvelles mesures sanitaires. Une visière devient la coiffure d’une squaw, le marquage au sol ressemble à une marelle, et les masques sont portés par des pirates. Combien de temps encore à déjouer ainsi les gestes barrières et l’inquiétude probable des enfants ? ©Thierry Thorel / Light Motiv
21 May 2020

#2. Les voyages immobiles

Chaque jour, de nouveaux gestes apparaissent en entreprise. Ici chez D.C.D.I.S, société de logistique et transport, chaque chauffeur entrant est soumis au contrôle laser de sa température. Les mesures préventives sont désormais intégrées par les salariés qui respectent mécaniquement les nouvelles règles. À l'intérieur des locaux, le port du masque et des gants remplacés toutes les quatre heures est déjà devenu un rituel quotidien. © Lucas Dumortier / Light Motiv
19 May 2020

#1. Chaleur humaine

Chaque jour, de nouveaux gestes apparaissent en entreprise. Ici chez D.C.D.I.S, société de logistique et transport, chaque chauffeur entrant est soumis au contrôle laser de sa température. Les mesures préventives sont désormais intégrées par les salariés qui respectent mécaniquement les nouvelles règles. À l'intérieur des locaux, le port du masque et des gants remplacés toutes les quatre heures est déjà devenu un rituel quotidien. © Lucas Dumortier / Light Motiv