Migracteurs
28 juin 2021
 

Dans les pas de son père


-Anouk Desury-
 
Adeline a 29 ans, elle est née dans un petit village de la Meuse. Son père était fermier, et lui a transmis l’amour des bêtes. Mais elle n’est pas toujours restée dans son village natal, elle a voyagé, en France et au-delà. Elle cultive ouverture d’esprit et bienveillance, envers tous les êtres vivants qui croisent sa route. Elle a toujours eu ce rêve en tête de reprendre la ferme de son père, avec ses valeurs : le partage, la joie de vivre, l’écologie et le bien-être animal avant tout. Lorsque son papa décède en 2019, elle décide alors de reprendre la ferme avec son petit ami, Romain. Elle se convertit à l’agriculture biologique et choisit de vendre son lait à une coopérative locale. Romain lui partage son quotidien entre son travail de maréchal ferrant, de professeur et d’agriculteur à la ferme. Une quarantaine de vaches laitières, pas plus, car elle veut que cela reste à taille humaine, et agréable. Les journées sont rythmées par la traite, à 7h puis 17h, et entre deux, il y a toujours à faire, selon les saisons : mettre en place un pâturage tournant, réparer une clôture, sortir les chevaux, les travaux des champs, les vêlages … et bien sûr les imprévus qui font qu’une journée ne ressemble jamais tout à fait à une autre.