le Relais
28 mai 2020
 

America


(Correspondances)


-Cédric Dubus-

 
Il y a longtemps que je me démène pour dire adieu à quelque chose... (Paul Auster)

New-York…
Tout est similaire ici et pourtant si différent…
J’ai esquissé la ville à travers les livres, le cinéma, la musique, la photo.
Je l’ai rêvée, c’est sûr. Je pensais en être proche, la connaître un peu.
Pourtant New-York est insaisissable, illimitée.
C’est ce qui s’est passé ici, la ville fantasmée s'efface au fur et à mesure de mon voyage. Dire adieu à la ville rêvée, idéalisée. Redéfinir avec mes yeux et ma réalité, prendre le pouls, à chaque image, du New-York que j’ai vu.

Detroit…
J’ai eu froid à Detroit, j’ai eu peur aussi des fois.
Bêtement. Une peur forgée sur mes a priori.
Dans le Financial District j’étais à l’aise, à 8 Mile l’appréhension s’installait.
Un sentiment qui contrastait avec mon envie bouillonnante de tout photographier. De s’arrêter à chaque instant pour prendre une photo. J’ai eu peu de temps à Detroit, j’en suis revenu avec un sentiment de frustration.